Les Têtes d'affiches de la grande scène

Miss Helvetia, le yodel déjanté du Bicentenaire – Samedi 25 juin à 20h sur la grande scène

Miss Helvetia s’est fait un nom au sein du paysage folklorique suisse avec ses prestations scéniques légendaires. La chanteuse a de l’énergie à revendre et fait une musique sur laquelle personne ne peut rester en place! Son premier album s’est hissé d’emblée en haut des charts suisses:«E Guete bon appétit» a fait un début fracassant en se classant à la première place du hit-parade. Un classement surprenant à l’image de Miss Helvetia: elle seule est capable de mêler musique folklorique et pop, de mettre l’Afrique au yodel et de porter des chaussons de ballet en-dessous de son costume traditionnel. Qu’elle fasse du yodel, qu’elle chante ou qu’elle anime une émission, Barbara Klossner alias Miss Helvetia, convainc et touche par son incroyable talent, son authenticité fidèle aux traditions et son côté délicieusement déjanté.

Sa participation au Bicentenaire de Perly-Certoux est une chance! 


Pierre Omer’s Swing Revue & Lalla Morte en special guest – Samedi 25 juin à 18h sur la grande scène

Pierre Omer’s Swing Revue, ce sont quatre Suisses dont certains échappés des Dead Brothers, qui s'éclatent, et c’est le mot, à jouer une musique qui n’aurait pas connu Elvis et les Beatles. Du jazz, mais pas que. Globalement, on retrouve le Cotton Club, Duke Ellington, Louis Armstrong, Django Reinhardt, Art Blackey, Boris Vian et l’orchestre du Taboo, Louis Jordan, Claude Luther, mais aussi Robert Mitchum, Ian Dury de Kilburn and the High Road et l’opéra de quat ’sous. Autant dire, un patchwork de sons, d’ambiances et de couleurs servi par quatre musiciens exceptionnellement bons, vêtus de smoking et noeud papillon et mêlant répertoire traditionnel et compositions originales au groove irrésistible. Le tout saupoudré d’une sacrée dose d’humour digne des Monty Python. Plumes d’autruche et pointes aux pieds, la pralinesque illusionniste Lalla Morte émaille le show de ses prestations sublimes et déglinguées.


Gangbe Brass Band - Samedi 25 juin à 22h sur la grande scène

Fondé en 1994, Gangbé Brass Band est composé de musiciens instrumentistes béninois (cuivres et percussions) d’abord autodidactes puis formés par les aînés au sein des églises et fanfares civiles du pays. En 1997, le groupe est sollicité pour un festival à Bamako au Mali. C'est lors de ce voyage que la troupe croise un groupe français originaire d'Angers "Lo'jo Triban". Cette rencontre permet au groupe de faire ses premiers pas en Europe, puis d’enregistrer son premier album "Gangbé" à Bamako au Mali. La troupe se produit alors en Europe, c'est le début de près de 20 ans de tournées internationales.
Aujourd’hui, Gangbé est considéré comme l'un des plus importants orchestres de cuivre d’Afrique. A l’aube de ces 25 ans d’existence, le groupe est reconnu mondialement pour la qualité et l’originalité de son travail, et a d’ailleurs récemment reçu deux titres prestigieux : le trophée du «Meilleur groupe africain de musique moderne d’inspiration traditionnelle» lors des All African Music Awards au Nigéria en novembre 2015, et les prix du jury et prix du public lors des Journées Musicales de Carthage en Tunisie en avril 2016.


The Two, de Johnny à Perly – Dimanche 26 juin à 16h Grande scène

On dit que seules les montagnes ne se rencontrent pas. Ça tombe bien, car contrairement à la Suisse, l’île Maurice n’est pas connue pour ses hauteurs. Le blues, vecteur de voyages déchirés par excellence, a permis la rencontre improbable de l’helvète Thierry Jaccard et du mauricien Yannick Nanette. De leurs racines solidement ancrées dans les années 20 croît une arborescence atypique, influencées par des sonorités modernes et créoles. L’ensemble nous entraîne sur un sentier anonyme que seuls ces passeurs parcourent en vagabonds pensifs, le mouvement majeur étant le bouillonnement intérieur du blues qui vibre dans leur âme, dans leurs os.

Mais rattacher le blues du duo à la seule mélancolie serait une grave erreur, leurs notes résonnent d’ondes positives et ce sont bien des sourires qui illuminent les visages des deux musiciens. Avec plus de 600 concerts de 2014 à 2020, des planches modestes aux grandes scènes telles que celles du Montreux Jazz Festival ou de l’Arena de Genève en 1ère partie de Johnny Hallyday, The TWO n’aura de cesse d’aller là où la musique les appelle, au service du vibrant, porteur du vivant.


 

Vous aimerez aussi

                                            




Top